Chevènement : "Ségolène Royal : un leader pas tout à fait comme les autres..."

Publié le par Libérons Ségolène

Ségolène Royal ne pouvait pas faire en cinq mois de campagne ce qui aurait dû être fait depuis 15 ans au Parti socialiste, a estimé dimanche Jean-Pierre Chevènement en relevant que la candidate malheureuse à la présidentielle n'était "pas une dirigeante comme les autres". Selon lui, le PS peut avoir à la fois un secrétaire général et un "leader charismatique".

"Il n'y a pas de courage à accabler aujourd'hui Ségolène Royal de critiques qu'on ferait bien quelquefois de s'appliquer à soi-même", a déclaré le président d'honneur du Mouvement républicain et citoyen (MRC) lors du "Grand Jury" RTL-"Le Figaro"-LCI.

"Vous ne pouvez pas faire en cinq mois ce qui aurait dû être fait depuis 15 ans", a ajouté Jean-Pierre Chevènement qui soutenait la candidate socialiste durant sa campagne. "Il y a eu une réflexion chez beaucoup de socialistes, mais il n'y a pas eu une réflexion collective suffisamment profonde".

Il lui semble "que Ségolène Royal a acquis un certain nombre de titres, 17 millions même, qui sont les suffrages des Français, pour être un leader pas tout à fait comme les autres. Mais il y a aussi d'autres responsables qui doivent pouvoir jouer leur rôle".

"Nous n'avons pas de trop de tous les talents", a considéré l'ancien ministre. Assurant qu'il ne contestait pas la légitimité du premier secrétaire François Hollande, il a noté: "le parti peut avoir un secrétaire général, c'était le cas de Paul Faure, et puis un leader charismatique, c'était Léon Blum".

Alors que Ségolène Royal a souhaité que le futur candidat socialiste à l'Elysée soit désigné lors du premier congrès après les législatives, Jean-Pierre Chevènement a jugé que "la priorité, c'est une refondation de la gauche".

"Mais je pense qu'il serait judicieux en effet de désigner assez longtemps à l'avance -enfin, d'ici 2012 nous avons un peu de temps- le candidat", a poursuivi le président d'honneur du MRC. "Pour moi, ça doit venir après l'acte de refondation mais ça peut arriver en même temps".

Source : Le Nouvel Obs avec AP

Publié dans Actualités

Commenter cet article