Ben... on n'avait pas dit "chut !" ?

Publié le par Libérons Ségolène

Dominique Strauss-Kahn a affirmé lundi sur RMC et BFM-TV que le premier secrétaire du PS François Hollande était «le principal responsable» de la défaite présidentielle, qui crée «évidemment une crise» au Parti socialiste. «Le PS, depuis 2002, a été incapable de se renouveler» et François Hollande en est «le responsable principal», a-t-il dit.
 
Le député du Val-d’Oise a ironisé sur la proposition de François Hollande d’organiser «des assises pour refonder un grand parti de la gauche». «C’est un aveu (…) Cela veut dire qu’on n’est plus un grand parti de la gauche» (bravo Dominique, t'es sur la bonne voie), a-t-il ajouté. Le premier secrétaire du parti socialiste proposait hier la création d’un parti qui «couvre tout l’espace qui va de la gauche, sans aller jusqu’à l’extrême gauche, jusqu’au centre-gauche ou au centre».

Selon Dominique Strauss-Kahn, ce n’est pas le nom du parti qui est en cause, «ce sont les idées». Il plaide pour «un socialisme du réel, ancré dans la réalité». «Depuis des années, on ne tranche rien» au PS, a-t-il déploré. De la défaite du 6 mai, «on est tous responsables à la mesure des responsabilités qu’on a exercées». «Plus la responsabilité est grande, plus on est responsable», a-t-il expliqué (y'a d'la bravitude dans l'air !).

Dominique Strauss-Kahn s’est déclaré opposé à une désignation très rapide du candidat pour la présidentielle 2012, prônée samedi par Ségolène Royal, candidate malheureuse au scrutin 2007, jugeant que «cela n’a pas de sens». Il a toutefois reconnu que choisir le candidat six mois avant le scrutin, «c’est trop tard» (ben faudrait savoir !). Le mieux, selon lui, c’est de prévoir une désignation «un an ou un an et demi» avant la présidentielle (ou quatre ? non ?).

Interrogé sur les contacts entre le président élu et des personnalités de gauche telles que Bernard Kouchner ou Hubert Védrine, Dominique Strauss-Kahn a indiqué que «chacun est libre». Le député du Val d’Oise a cependant évoqué le risque d’«une trahison de soi-même».


Source : Le Figaro

Publié dans Tiens - tiens...

Commenter cet article

Lapin malin 15/05/2007 14:34

Les ténors du PS par moment ils me fatiguent grave.Finirons-nous un jour avec ces petites phrases, bon mots ou prises de positions au grés des vents.Un jour Ségolène dit qu'il faut choisir tout de suite le candidat ou la candidate pour 2012. Eh oh je veux bien que l'on se penche rapidement sur le problème mais on peux s'occuper des législatives avant et commencer à positioner des pions pour les municipales qui suivent.Le lendemain voila t'y pas que Holland nous annonce que l'on doit refonder un grand parti de la gauche au centre. Et nous les militants on regarde passer le train en découvrant le truc dans la presse, que nous fassions évoluer notre parti c'est assurément une bonne chose mais comme ça tout de go vite fait bien fait sur le gaz c'est peut-être un peu juste.Et puis c'est DSK qui s'y colle comme quoi c'est Hollande qui à tout fait capoter. Il est comme tout le monde pas blanc-bleu le hollande mais il a quand même fait du boulot dans le parti lui aussi.Enfin bon avec toute nos petites sorties qui bien sur son publiées on fini par ne pas faire super sérieux et en tout cas pas super unis. Alors que nos convictions sont proches les uns des autres commencons par réfléchir à l'intéret général avant de parler concertons nous nous avons tous à y gagner.