EXCLUSIF ! Le récit de la photo officielle de Nicolas Sarkozy

Publié le par On s'amuse comme on peut.com

Nicolas Sarkozy a sacrifié aujourd'hui à la traditionnelle photo qui ornera les murs de toutes les administrations françaises pendant cinq ans. Le Président de la République a choisi le photographe de l'agence SIPA, Philippe Warrin, pour réaliser le fameux cliché. En exclusivité, tvmag.com a interviewé Philippe Warrin qui raconte en détails cette séance photo pas comme les autres.


tvmag.com : Comment s'est déroulé la séance photo officielle de Nicolas Sarkozy ?
P.W. : Nous avions prévu de la faire aujourd'hui (lundi) à 11h, mais le Président était très occupé à recevoir les acteurs et partenaires de l'environnement. Finalement, c'est vers 15h qu'il m'a accordé 20 minutes pour faire la photo. Il a lui-même choisi la bibliothèque car c'est l'endroit qu'il préfère à l'Elysée.


A t-il eu des exigences particulières ?
P.W. : Le Président voulait simplement être debout dans la bibliothèque avec le drapeau français derrière lui. Je lui ai suggéré d'ajouter le drapeau européen et il a accepté. C'est la première fois qu'un Président de la République française pose avec le drapeau européen !


Comment a t-il posé sur la photo ?
P.W. : Très simplement debout avec les bras le long du corps. La photo s'arrête au niveau de la ceinture. Il portait un costume très sombre gris anthracite, une chemise rayée bleu-ciel et blanche et une cravate sombre. Il arbore un sourire extrêmement léger mais vous découvrirez que ce sont surtout ces yeux qui rient. J'ai shooté une quarantaine d'images et j'en ai retenu cinq. Je dois le revoir ce soir afin d'effectuer le choix final.


Qui a assisté à la séance ?
P.W. : Le Président Sarkozy aime l'intimité. Il n'y avait que moi, mon assistant et la maquilleuse. Son épouse Cécilia est resté deux minutes au début avant de retourner dans son bureau.


La photo de Nicolas Sarkozy sera t-elle retouchée ?
P.W. : Absolument pas ! Ce n'est pas le genre du Président. D'ailleurs, il avait très bonne mine puisqu'il revenait d'un week-end à Brégançon. Quant à l'éclairage, il était simple et très sobre. J'ai ajouté quelques zones d'ombre pour donner du relief à l'image.


Quel souvenir garderez-vous de cette séance ?
P.W. : C'est un moment qui compte dans la vie d'un photographe. Je suis très honoré d'avoir été choisi et je ne réalise pas encore que cette photo sera visible partout pendant cinq ans. Le plus étrange, c'est ce sentiment que j'éprouve en réalisant que cette photo est la mienne mais qu'elle ne m'appartient pas totalement. En réalité, elle appartient à tous les Français. 

Source : TVMag


Encore plus exclusif : THE Photo  (passez la souris dessus)
THE photo

Publié dans Actualités

Commenter cet article