Ben... on n'avait pas dit "chut !" ? (2)

Publié le par LIBERONS SEGOLENE

Hier soir le socialiste Raymond Forni, ancien président de l'Assemblée nationale, proche de Lionel Jospin, s'est montré très critique envers le numéro un du PS, estimant "que le temps de François Hollande est passé".

"La priorité, c'est de se remettre au travail sérieusement (...). Je suis favorable à une refondation du Parti socialiste sur la base de ce qui se fait dans d'autres pays d'Europe. Car on ne pourra pas être les derniers révolutionnaires qui maintiennent en vie des partis ou des groupuscules qui ne représentent qu'eux-mêmes", a estimé l'ancien député du Territoire de Belfort. Et d'ajouter : "On ne pourra pas maintenir les choses en l'état, cela me paraîtrait suicidaire".

Et de conclure: "Je pense malheureusement que le temps de François Hollande est passé".
 

Deux heures après Jean-Marc Ayrault répond aux critiques de Raymond Forni, au micro de Benoît Vitkine du Monde.

Comment réagissez-vous aux propos de Raymond Forni contre François Hollande, à l'heure où le PS cherche à se rassembler pour les élections législatives ?

En ce moment, François Hollande mouille la chemise pour le Parti socialiste. Il me paraît plus opportun de l'aider que de le critiquer. Les enjeux du scrutin à venir sont fondamentaux : la droite veut obtenir un maximum de sièges à l'Assemblée – peut-être quatre cents – et le rôle du PS est de chercher à établir un contre-pouvoir.

Cela risque d'être difficile avec un "pôle de gauche" au sein du gouvernement ?

Nous devons penser à la gauche, qui cherche à avancer, ainsi qu'aux 17 millions d'électeurs de Ségolène Royal. Le temps n'est pas aux manœuvres stériles, nous devons rassembler nos forces en vue de ce difficile combat.

Ce qui veut dire que la parole sera libérée à gauche seulement après les élections législatives ?

Le temps de l'analyse viendra. Nous avons évidemment un gros travail à faire pour expliquer les raisons de notre défaite. Mais ce travail doit être collectif, il ne doit pas se limiter à des prises de position individuelles. Il doit porter sur le fond, ce qui ne doit pas se traduire par des formules sans intérêt. Ce que je dis à Raymond Forni, c'est que plus l'on est responsable, plus l'on se doit d'être exemplaire.

Pendant ce temps là, Sarkozy continue ses jeux de jambes et ses tours de passe passe, les écolos sont contents, ils ont été entendu, à défaut d'être écouté, à l'Elysée hier par le Grand Schtroumph-Nico et le schtroump-vert-Juppé...

Les caciques du PS sont assez inaudibles et s'en plaignent, et au jour où à TF1 la passation de pouvoir entre Patrick Le Lay et Nonce Paolini se fait sous le regard de son nouvel adjoint, Laurent Solly, fraîchement débarqué de l'équipe de campagne du Grand Schtroumph, ça ne risque pas de s'arranger...

Alors messieurs qui nous avez intimé l'orde de nous taire... faites en de même... et quand vous avez un micro sous le nez, parlez au français de ce que vous proposez pour les legislatives, hein, juste pour voir... ça pourrait les intéresser, qui sait ?

Publié dans Actualités

Commenter cet article

Isabelle 22/05/2007 15:45

Oh, elle est belle celle làà, tu es en forme Lapin...

Lapin malin 22/05/2007 13:06

Une haute figure d'Arles c'est l'arenne il est logique de jouer l'Arlésienne pour Mme Royal.

Zoupet 22/05/2007 12:26

On est bien d'accord... la seule qu'on aimerait entendre nous joue l'arlésienne... c'est dommage !

Corbeau Kassa 22/05/2007 12:03

Le temps de François Hollande est passé, mais il l'a dit lui même qu'il ne brigurait pas un nouveau mandat de premier secrétaire.Nous savons tous qu'il y aura un nouveau congrès et que quelqu'un d'autre sera nomé à la tête du parti donc laissons le travailler jusque la à moins que à faire des petites phrases pour se faire mousser devant les médias nous cherchions la désintégration du PS.