Speed dating pour choisir l’élu de son coeur

Publié le par LIBERONS SEGOLENE

La politique change, les campagnes électorales, surtout quand elles sont locales doivent changer, expérience intéressante à Bobigny...

Pas sûr que la soirée ait provoqué des coups de foudre. Mais des coups de coeur ou des attirances, peut-être.
L’association Balle au centre organisait, hier soir à Bobigny, une rencontre inédite : un speed dating politique avec cinq candidats aux législatives sur Drancy et Bobigny. Assis sur des chaises autour d’un candidat, une dizaine d’habitants questionnent : « Que ferez-vous pour l’accession des pauvres à la propriété ? » Fodé Sylla, candidat du PRG, répond : « C’est une question cruciale… » « Non, mais concrètement ? », lui lance Stéphane. « Il faudra faire en sorte que chacun… » « Oui, mais comment ? », l’interrompt de nouveau Stéphane. Fodé Sylla est pris de court, la rencontre ne dure que quinze minutes avant de
changer de tables et d’interlocuteurs.
« C’est bien, il n’y a pas de temps pour la langue de bois », commente après coup le  candidat PRG.
Discrimination, carte scolaire, laïcité : la candidate socialiste qui lui succède est encore plus dépassée. « L’idée est de casser les frontières entre les politiques et les jeunes, explique Rachid, un des organisateurs. Beaucoup de ceux qui s’étaient inscrits sur les listes contre Sarko disent « J’ai perdu mon temps pour rien », on veut qu’ils  comprennent que c’est le jeu de la démocratie et qu’ils doivent continuer de s’y  intéresser. » Un habitant du quartier opine : « En meeting, les politiques ne font que prêcher des convaincus. Ici au moins, on les pousse, le débat conflictuel ça nous permet de nous forger une opinion. »

Source : 20 minutes par Michaël Hajdenberg

Publié dans Actualités

Commenter cet article

Lapin malin 24/05/2007 09:24

Je suis cadre et de gauche et au bureau j'ai une simple chaise.

BOUTDEZAN 23/05/2007 16:01

"longtemps" j'ai voté à gauche presque par "principe" parce la droite était diabolisée, "hitlerisée". Pour les présidentielles, j'ai voté Bayrou au 1er tour, et Nicolas Sarkosy au 2nd tour et je ne le regrette pas !. Qu'a proposé la candidate de gauche ? quel a été son programme ? bourde, bourde et bourditude ! La gauche caviar, la gauche bobo, cela fait + de 25 ans que je la cotoye dans ma région : et le copinage est roi au PS !! pour finir, je ne suis pas fille de cadre de Neuilly-sur-Seine... et combien même le serai-je... comme quelqu'un l'a déjà dit : la gauche n'a pas le monopole du coeur. Un peu d'objectivité, les cadres de gauche, depuis quelques temps, ne courrent qu'aprés "le fauteuil", ils n'ont rien à faire "du peuple"...