Entre DSK et le MoDem, ça passe !

Publié le par LIBERONS SEGOLENE

Au cours d'une rencontre avec des militants de la 13e circonscription du Rhône, Dominique Strauss-Kahn, député du Val-d'Oise, a indiqué hier qu'il n'avait « pas d'hostilité de principe à un éventuel soutien à certains candidats du Modem » au deuxième tour des législatives, dans les circonscriptions où la gauche a été éliminée, « pour battre Nicolas Sarkozy ». Pour lui, il est « raisonnable de penser que la gauche ne sera pas majoritaire à l'Assemblée nationale » à l'issue des élections législatives. Il a néanmoins souligné que « pour gagner les élections qui suivent, il faut que le PS ait été capable de réfléchir sur lui-même ». De là à regretter un accord avec le MoDem... Car que faire si nous avons des triangulaires avec le MoDem en 2ème position devant le PS et derrière l'UMP... Quitte à avoir ce type de raisonnement, autant aller jusqu'au bout , hein Dominique ? Toi, qui au soir du 6 mai regrettais que la révolution social démocrate que tu avais engagée n'ait pas été jusqu'au bout (sic)... Just do it !

Comme la fille de Jack Lang, Valérie,  qui à 40 ans entre en politique. Mais, surprise, ce n'est pas au PS que la fille de l'ancien ministre fait ses premiers, mais au Modem ! Investie par le parti de François Bayrou dans les Hauts-de-Seine, face au député UMP sortant Jacques Kossowski, Valérie Lang, qui s'est battue pour la défense des sans-papiers, assume son engagement hors des sentiers paternels : « J'ai 40 ans et je fais ce que je veux ! », a-t-elle lancé sur RTL. Se présentant comme une « fille de gauche » qui a « souvent voté communiste », elle dit avoir été séduite par le Modem pour la « liberté de penser » qu'elle y a trouvé. « Ce n'est pas un appareil lourd, il n'y a pas d'éléphants », a-t-elle observé. Voilà qui devrait faire plaisir à papa...

Bibliographie : Marianne

Publié dans Tiens - tiens...

Commenter cet article